SALUTATION, JE SUIS KOMPAÏ

Aujourd’hui, 56% des personnes âgées se montreraient favorables à la présence d’un robot d’assistance à leur domicile (Prospective sur la robotique personnelle et de service, 2012). Le marché de la robotique connaît actuellement un fort développement et comme toutes innovations, de nombreux questionnements arrivent.

©ALOGIA

Entre innovation et progrès, comment intégrer les robots dans le quotidien des personnes âgées sans pour autant modifier leurs habitudes de vie ? 

Pour creuser la question, direction L’EHPA La Bérengère au Bouscat. Durant 15 jours, l’équipe d’Alogia, en partenariat avec Logévie et Robosoft, a mis en place le test du robot Kompaï en situation réelle. L’objectif : recueillir tous les avis et témoignages, d’une part des personnes âgées et d’autre part des aidants professionnels et personnels.

©ALOGIA

©ALOGIA

C’est donc un nouveau résident un peu particulier qui a fait son entrée à l’EHPA La Bérengère : le robot Kompaï (renommé « Jules » par les résidents).

Dans un premier temps réticents, les résidents étaient quelque peu renfrognés à l’idée de modifier leurs habitudes de vie : « voilà le robot, je m’en vais », « nous on a une chanteuse ici, c’est mieux qu’un robot », « c’est du matériel pour l’avenir ».

Reflet de l’avancée en âge, de la perte d’autonomie et de l’arrivée progressive de la dépendance, Jules a amené les résidents à se poser un grand nombre de questions.

Mais au fur et à mesure des jours, chacun a su prendre du temps pour intégrer et accepter Jules. Sourire et bonne humeur étaient de retour : « c’est Jules, comme mon neveux », « il est marrant celui-là », « on se rappellera de toi mon petit Jules ».

Hier, avait lieu la restitution de ce premier test en direct de l’EHPA La Berengère. Nombreux sont les intervenants à être venu écouter les propos de Maryne Cotty, notre doctorante en anthropologie et sociologie. Nous souhaitons remercier tous les participants pour les échanges qui ont suivi et qui nous permettront d’avancer et de créer ensemble, le robot de demain, adapté, utile et utilisé. Un grand merci à Logévie, Robosoft, la CARSAT, Bordeaux Métropole, Sud-Ouest, TV7 et aussi et surtout, nos chers résidents sans qui, le test n’aurait pu avoir lieu.

C’est autour de la galette des rois que s’achève la restitution. Il ne faut pas le dire, mais c’est Monsieur Jean qui a eu la fève 🙂

PS : le point commun entre un robot et une sauce napolitaine, c’est qu’ils sont tous les deux « automates » 🙂 !

©ALOGIA

Margaux Deville.